Histoires & Souvenirs

Collecteur de mémoires

Yvette

P1050885

Née le 13 février 1928

A Florigues ( Lozère )

 

Moi aussi, l’école me plaisait  et je voulais aller jusqu’au collège.  Le directeur est venu pour en discuter avec mes parents, mais j’étais une fille et ils ont refusé. Cela m’a rendue très malheureuse mais c’était comme ça. Je suis donc restée avec mes parents et ma grand-mère.

Nous avions une grande maison, une ferme fortifiée avec un moulin pour moudre le blé et les châtaignes. Je me souviens, je gardais les moutons en tricotant, j’avais 13 ans. A l’automne on ramassait les châtaignes, il faisait très froid et nous n’étions pas très protégés. A l’époque une fille ne mettait pas de pantalons. C’était dur, cela piquait les doigts. Et puis nous marchions avec des sabots de bois, cela faisait mal aux pieds. Le soir mes chevilles étaient toutes écorchées.

Mes parents étaient paysans, ils avaient des jardins, une vache, une mule, mais aussi des poules et des lapins. J’adorais m’occuper de leurs petits. Les fruits et les légumes étaient vendus à Villefort et nous portions aussi le lait aux voisins.

Pendant la guerre nous n’étions pas trop exposés, mais j’ai des souvenirs des réfugiés qui passaient avec leurs valises. Ils allaient vers le sud, ils avaient tout quitté. Cela me faisait mal au cœur de voir ces familles perdues qui fuyaient. Certains ont dormi dans notre grange. Nous leurs donnions du lait et ce que l’on pouvait leur offrir.

Ma grand-mère, je l’ai toujours vue habillée toute en noir. Elle a eu deux garçons et une fille. Sa fille est morte à l’âge de 11 ans d’une méningite. Mon grand-père, mon oncle et mon père sont partis à la guerre, sur le front, en 1914. Mon oncle, le frère de mon père, est mort il avait 20 ans.

Je me souviens de ma grand-mère quand elle faisait de la confiture de raisiné, avec des raisins écrasés, et aussi du vin de noix. Il y avait aussi le bouilleur de cru qui passait tous les ans. Il s’installait chez nous et alors tout le village portait sa production et attendait son alcool.

1 Comment

  1. Histoires-et-Souvenirs

    4 mai 2016 at 13 h 38 min

    Le texte d’Yvette a été collecté lors d’un premier projet avec le foyer logement du Ronquet à Sorgues (84700) en 2012.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Please copy the string GA81BE to the field below: