Histoires & Souvenirs

Collecteur de mémoires

Raphael

raf3

Né le 23 avril 1971

A Avignon ( Vaucluse )

Au début, je voyais les grands et je voulais faire comme eux pour faire le grand moi aussi. Alors, je suivais et je les voyais qui sniffaient la colle, qui fumaient le joint. Comme ils ne voulaient pas de moi, je les balançais à leur mère. Après, ce qu’ils ont fait eux, ils m’ont fait fumer un joint avec eux. Moi, j’étais tout content, mais après, ils m’ont dit : « C’est donnant donnant, si tu nous balances encore, nous on le dit aussi à ta mère ».

Ensuite ça a commencé. Un joint, deux joints, et ça ne s’arrête plus. Deux feuilles, trois feuilles, il y en a qui roulaient des pétards à 10 cigarettes. Ils se mettaient à trois pour le rouler.

A partir de là, je me suis retrouvé dans la merde. Je commençais à les fréquenter de plus en plus, à faire des plans, à vendre du schit, à faire le bandit. A l’époque, je ne touchais pas encore à l’héroïne. Je devais avoir 14,15 ans. Au début, je ne fumais même pas la cigarette. Je prenais une cigarette juste pour faire l’homme, mais je  « crapotais ». Je n’avalais pas la fumée. Mais après le joint, je m’y suis accroché pour de bon. Le matin, si je n’avais pas mon joint, ça n’allait pas. Avec mon joint, le matin, j’étais content, je retrouvais la forme. Maintenant, le joint, ça ne me fait plus rien, je fume par réflexe. À 16 ans, je me suis fait le premier rail d’héroïne. Toujours pareil. À vouloir suivre les grands. Je les voyais faire, ils ont fini par me faire goûter pour que je me taise. Puis un rail, deux rails et voilà. Ça fait 20 ans. Quand j’y pense sérieusement, j’ai passé plus de la moitié de ma vie défoncé, à être dans les vapes, et ça ne m’a rien apporté.

1 Comment

  1. Histoires-et-Souvenirs

    11 mai 2016 at 9 h 04 min

    Le texte de Raphael a été collecté dans l’entourage direct d’un membre d’Histoires et Souvenirs en 2010.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Please copy the string D1rrF8 to the field below: