Histoires & Souvenirs

Collecteur de mémoires

Marcel

marcel_r

Né le 13 février 1931

A Avignon ( Vaucluse )

Un matin, le vingt-sept mai 1944, il y a eu les forteresses volantes et la DCA. Le bombardement de la ville d’Avignon. On allait coucher au Palais des papes. Rue Peyrollerie. On dormait par terre. On y passait toutes les nuits. On sortait la journée. On y est restés jusqu’au 15 août. A Saint Ruf, j’ai vu tomber un bâtiment de trois étages. J’ai un ami qui a perdu sa mère. Il y avait une chaleur, une poussière. Ça  faisait un bruit énorme. Le sol tremblait. Les B 52, ils vous envoyaient des prunes incroyables. J’en ai même vu un se faire descendre. La DCA était sur une tour du palais des Papes. Ils ont descendu un B 52. J’ai vu le pilote en parachute qui descendait. Le gars, il a dû tomber vers Villeneuve ; il y a des gens qui l’ont hébergé et les Allemands ne l’ont pas eu. J’ai retrouvé son histoire en allant à la Chartreuse, à Villeneuve. Il y a une stèle, comme quoi le commandant américain Untel à été sauvé ici. Il y a eu plus de 1300 bombes lâchées sur Avignon. Ça  a fait 800 morts quand même : des civils, des employés, des militaires. Pendant la débâcle, je passais devant la cité administrative. J’y ai vu des Allemands dormir par terre. Ils étaient tout en vert.

Dans les années 50, 60 sur la place du palais des Papes, devant le petit palais, il y avait la statue toute en bronze du brave Crillon. On l’a déplacée à Crillon-le-Brave (84410) dans le haut Vaucluse.  En face de la mairie, place de l’horloge, où il y a aujourd’hui le carrousel,  il y avait la statue du centenaire du rattachement de la ville d’Avignon et du comtat Venaissin à la France en 1792. C’était l’emplacement idéal.

Les gens se respectaient, ce n’était pas le même genre de vie. Les anciens, je crois qu’ils étaient plus solidaires que maintenant. Ils étaient peut-être moins instruits.

A 17 ans, en sortant du collège, je me suis inscrit au bureau de chômage, et deux jours après, je travaillais. J’ai dû avoir trois jours de chômage sur 50 ans d’activité. J’ai toujours travaillé. 

1 Comment

  1. Histoires-et-Souvenirs

    4 mai 2016 at 14 h 35 min

    Le texte de Marcel a été collecté lors de rencontre avec le foyer logement des Floralies au Pontet (84130) en 2009.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Please copy the string KElZUG to the field below: