Histoires & Souvenirs

Collecteur de mémoires

Lucette

c2

Née le 2 août 1934

A Venasque ( Vaucluse )

 

Nous étions tous dans la même maison, il y avait mes grands-parents, ma tante et mon oncle, papa et maman plus quatre enfants. Maman était dans les champs du matin au soir. C’est mamé qui menait la barque comme on dit. Il n’y avait pas de machine à laver, elle passait la journée entière du lundi au lavoir public. Avec elle nous avons eu une éducation stricte. Quand nous arrivions de l’école il fallait changer la blouse, mettre la vieille et poser la neuve pour le lendemain. Les chaussures de même. Elle était dure, mais c’est inimaginable l’amour qu’elle a pu nous donner. Elle nous a très bien élevés. En prenant de l’âge je me dis que c’était une sainte.

Nous sommes partis de Venasque, j’avais dix ans et demi, pour venir à Sarrians, dans la ferme du beau-frère de papa, mon oncle Francis, qui était conseiller général. Nous étions à trois kilomètres et demi du village, entre l’Ouvèze et Sarrians.

On y a cultivé des primeurs, de tout. C’était une grande ferme. Il y avait des pâturages et du fourrage, de la vigne, il y avait beaucoup à travailler. On faisait les graines également.

Avec mon frère aîné, nous avons toujours aidé mes parents, tandis que les deux plus jeunes ont suivi des études.

Pour aller à l’école, il y avait un long chemin avec plusieurs maisons tout le long. Nous faisions le chemin ensemble, c’est-à-dire que le plus éloigné partait le premier puis au fil du chemin il était rejoint par des camarades. Arrivés à l’école de Sarrians, nous étions dix-huit. C’est sur ce chemin que j’ai rencontré mon mari, j’avais onze ans. Il s’était fait copain avec mon frère qui avait vingt-deux mois de plus que moi, il venait à la maison. À l’époque, je ne poc1uvais pas le voir, il était turbulent !

Cela a continué ainsi pendant des années, puis j’ai commencé à le fréquenter à quinze ans. Ensuite, il y a eu la guerre d’Algérie et il a été maintenu sous les drapeaux. Il n’est pas parti mais il a fait trente mois à Orange dans le régiment de cuirassiers qui ensuite est devenu une garnison de la Légion étrangère. Il a fini pour Noël et nous nous sommes mariés le vingt-trois février, j’avais vingt-deux ans et demi.

1 Comment

  1. Histoires-et-Souvenirs

    4 mai 2016 at 14 h 30 min

    Le texte de Lucette a été collecté lors du second projet avec le foyer logement du Ronquet à Sorgues (84700) en 2015.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Please copy the string ajeQgw to the field below: