Histoires & Souvenirs

Collecteur de mémoires

Georgette

P1080585

Née le 1 août 1930

A Casablanca ( Maroc )

Nous sommes donc venues à Sorgues où j’avais encore un oncle qui était ébéniste et qui vendait des meubles. Nous habitions dans la rue Ducrès, dans le vieux Sorgues.tg1

J’ai cherché du travail car ma mère avait une pension ridicule, on n’arrivait pas à joindre les deux bouts. J’en ai trouvé à l’usine du Glucol, dans l’allée de Brantes. Nous y fabriquions du Furfurol. Je n’avais jamais fait de laboratoire mais je me suis adaptée.

Dans l’après-guerre, nous dansions beaucoup. Nous allions danser chez Pierre, sur la N7 en direction d’Orange. Il y avait là une salle de bal, qui plus tard est devenue un cinéma, le Lux. Nous étions toujours accompagnées de nos mères. Puis nous avons eu des bicyclettes, ce qui nous permettait de nous déplacer seules dans les environs.

Un dimanche, un collègue de travail me demande de l’accompagner à une surprise-party car il fallait arriver en couple. Le dimanche nous étions payés double, et j’étais toujours volontaire, mais pour lui faire plaisir j’ai dû quitter mon poste.

Nous sommes partis en moto aux Sources en Avignon, ou se trouvait la surprise-party. On arrive, nous rentrons en couple, puis au bout de cinq minutes je lui demande de me ramener. J’avais peur que mon absence soit découverte, je ne voulais pas perdre mon travail. Mais lui, avait une nénette en vue. Il va voir un de ses amis et lui demande de me raccompagner jusqu’au car. Cette personne m’emmène donc au car.

Puis, plus tard, il y a eu de nouveau une petite fête. Cette fois, c’est l’ami de mon collègue de travail qui m’avait raccompagné au car qui lui demande de m’inviter. J’y suis allée et de fil en aiguille nous sommes sortis ensemble. Puis, rapidement, nous nous sommes mariés, et nous avons eu deux enfants.

L’usine du Glucol, qui était une usine pilote, a été transférée et de ce fait je suis rentrée à la poudrerie. J’ai fait plusieurs services et j’ai toujours su m’adapter. À tout et à tous.

Nous sommes une grande famille de poudrier. Ma grand-mère, ma mère, mon père, mon frère, mon mari et moi-même avons travaillé à la poudrerie.

1 Comment

  1. Histoires-et-Souvenirs

    4 mai 2016 at 13 h 30 min

    Le texte de Georgette a été collecté lors du second projet avec le foyer logement du Ronquet à Sorgues (84700) en 2015.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Please copy the string dfZfSL to the field below: