Histoires & Souvenirs

Collecteur de mémoires

Jacqueline

jacqueline3

Née le 6 juillet 1933

A Ventiane ( Laos )

 

Au décès de ma marraine j’ai quitté la Corse. En effet une grande amie de ma marraine, une coloniale, m’a proposé d’aller vivre à Beausoleil, dans les Alpes Maritimes, juste à coté de Monaco. J’aurais pu rester en Corse. Tout le monde nous connaissait. J’avais la possibilité de travailler,  on m’avait proposé du travail dans la reliure, dans une pâtisserie également. Mais j’étais trop heureuse de partir, surtout à côté de Monaco. Je m’intéressais déjà beaucoup à tout ce qui se passait  en principauté. J’aimais bien le Grand Prix de formule 1 à Monaco.

Alors je suis partie. Mais je n’avais jamais travaillé jusque là. J’ai alors été vendeuse dans une mercerie, je me débrouillais très bien. Heureusement je me suis toujours très bien adaptée à toutes les situations. Je n’ai pas de métier défini, et je n’aurai pas voulu en avoir un. Rester toujours dans le même endroit ne m’aurait pas plu.

Après avoir été vendeuse dans cette mercerie où je suis restée six mois environ j’ai travaillé une saison dans les cartes postales mais cela m’a très vite donné mal à la tête. Puis j’ai eu un poste  dans un consortium de produits de beauté. C’était une très bonne maison mais le loyer de leurs locaux était tellement cher à Monaco qu’ils sont partis en Suisse. A cette époque là nous trouvions très rapidement et facilement  du travail.jp

Ensuite j’ai travaillé à Monaco, à la maison Racine, à faire du stoppage.  C’est-à-dire arrêter les mailles qui se défont sur les rouleaux de tissus. Je ne gagnais pas beaucoup mais nous nous amusions énormément avec les filles. Je n’avais jamais tenu une aiguille de ma vie. C’était sur de gros rouleaux de tissus, du jersey.

J’étais bien considérée et la directrice m’aimait bien. Je lui avais raconté un peu ma vie. C’était une personne d’un certain milieu, ils avaient des villas à Grace mais ils étaient vraiment très simples. Ils nous apportaient des abricots. Quand elle nous rencontrait en  promenade à Monaco et qu’elle était en voiture elle nous klaxonnait. Vraiment des personnes simples.

Je suis restée 13 ans à Beausoleil et c’était vraiment très agréable.

Ensuite je suis partie en Angleterre environ un an. J’ai été très contente de mon séjour, j’ai fait l’Ecosse et des excursions qui ne coûtaient pas très chères. Je me promenais sur la Tamise, c’était vraiment magnifique. Quand je repense à cette période, à tout ce que j’ai vécu, c’était vraiment merveilleux. J’ai beaucoup voyagé, heureusement car maintenant je ne le pourrais plus.

1 Comment

  1. Histoires-et-Souvenirs

    4 mai 2016 at 14 h 31 min

    Le texte de Jacqueline a été collecté lors d’un premier projet avec le foyer logement du Ronquet à Sorgues (84700) en 2012.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Please copy the string 9Xzv0G to the field below: